Montreuil. Concert d’Arezki AMZIANE – Entre l’art et la magie

Ce dimanche soir, la somptueuse salle de La Marbrerie a accueilli le concert de l’étoile montante, Arezki AMZIANE, annoncé par ADN-MED le 10 novembre. Le spectacle a tenu sa promesse.

La chanson militante revient

Armé de son mandole, le charismatique artiste était accompagné d’un orchestre de musiciens chevronnés, parmi lesquels se trouvaient le célèbre Youcef Boukella, fondateur du groupe OMB à la basse, Abdenour Djemai à la guitare électrique, Rachid Belarbi aux claviers et Hassane Khoualef à la batterie. Arezki a gratifié son public d’un spectacle unique, lui qui se plaît à se définir comme le chanteur de l’afro-rock kabyle.

Avec la lente extinction des artistes des années 70, la chanson kabyle peinait à retrouver un souffle qualitatif qui allie sens et esthétique. C’est désormais chose faite. La technique musicale éléborée est mise au service de thématiques qui honorent les vies avec leurs drames et leurs vertus et parlent à la cité d’hier et de demain.

Parmi les titres interprétés lors de cette soirée magique, ceux dédiés à la mémoire des victimes du Printemps noir de Kabylie et aux femmes ayant subi la décennie noire dans toute l’Algérie furent accueillis comme des révélations. Ces morceaux, extraits du prochain album co-signé avec le célèbre parolier Rezki RABIA, ont été interprétés sur scène en compagnie de Fasia Kati, dont la remarquable technique de danse contemporaine a ajouté sa dimension chorégraphique à ces compositions. Un titre en hommage à Idir et Brahim Izri a également été présenté.

La relève est assurée

Les invités de la soirée ont également contribué à l’éclat de l’événement. Arezki AMZIANE a introduit deux jeunes talents, Djilali Toumert, dont la voix et la présence ont captivé le public lors de son interprétation d’un titre de l’incontournable Chikh El Hasnaoui aux côtés d’Ameziane.

La connexion établie avec le public a créé une belle et délicate communion.

Le brillant Kaky Ararby, accompagné de son groupe, a également marqué la soirée avec une chanson dédiée aux victimes des feux de forêt en Kabylie, un morceau qui a généré des milliers de vues sur les réseaux sociaux depuis sa sortie il y a un an. Les spectateurs de ce concert ont assisté à la renaissance de la chanson kabyle comme vecteur de culture attrayante et structurante. 

SAIDANI Kas

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous pour recevoir nos articles